24/02/2006

Chinese bug

Ont avaient joué Coltrane un bon bout de l'après midi avec Pierrot.. enfin surtout lui.. il bossait ses gammes et comme Roland n'était pas là c'est moi qui m'étais mis a la drum.. je ballayais simply, je servais de support quoi. lui pouvait faire tourner le machin.. La veille ont avaient fait une ballade jusqu'a la cave a vin de la ville et ont étaient repartis avec quelques bonnes bouteilles, un bon vieux Clos De Vougeot", un Chambertin "Clos de Bèze" si mon souvenir est exact et quelques bouteilles de *toutvenant*.. des côtes de nuit.. en passant ont avaient garni notre panier de quelques fromages sympas, du crottin de Chavignol du comté de Fort Lucotte et le sacré camembert.. Le pain ont le faisait maison parce que le pain c'est important n'est ce pas..
Michel débarqua en fin d'après midi.. bien allumé et avec une envie folle de tout pèter.. la mère de ses enfants était *disparue* depuis 2 jours.. enfin.. je débouchait une bottle pendant qu'il jurait qu'il allait lui faire sa fête dès qu'elle rentrerait! ont dégustait notre petit bonheur attablés a la vieille table au fond de la cour maintenant.. ont parlait de tout et de rien quand j'ai laissé tombé un truc qui me tracassait depuis quelques temps. j'avais bossé au black pour un chinois pendant une dizaine de jours voila quelques temps.. ce mec ne m'avait pas payé et je n'arrivais pas a le serrer.. je voulais récuperer mon pognon et ça commençait a me gaver sevère cette histoire! Michel a eu ue idée *lumineuse*.....
Michel : Hey.. ont va se faire une bouffe chinoise ce soir les gars ?
Moi : beuh.. ouep euh.. c'est pas con..
Pierre : beurk, je vais me coucher je bouffe pas cette merde!!!!!
Michel a démarré sa bécane et ont est passé chez lui rapidos histoire de voir si la *fugueuse* était rentrée au bercail. Elle était toujours pas là.. pas de nouvelles, rien.. là dessus Omar arriva et notre idée d'aller bouffer *jaune* à l'oeil l'emballa.. il nous accompagna.. Omar, c'est le genre de type toujours en phase quand il s'agit de se marrer un bon coup.. vous voyez le topo ?
Je suis parti en éclaireur avec Omar, une bonne marche nous ferait du bien.. Michel arriverait dans 5 minutes.. hum.. ont a commandé deux Kir Royal en attendant que le merle débarque.. une fois arrivé Michel a commandé une bouteille de champagne.. une veuve clicot brut carte jaune.. pour daire simple hein. avec ça on nous a servi des chips!!!!!!!! Putain.. ont a pas tapé dans les ships.. la veuve nourrissait bien assez..
Puis ont a bouffé.. ouep c'est le terme.. canard laqué et une foule de merdes cuisinées a la vapeur.. jusque plus faim.. entre temps ont avait r'fait claquer 3 bouteilles de la veuve pour pas mourir de soif.. l'addition qu'on nous présenterait a l'heure du saké allait être sacrément colorée mais comme ont avaient pas l'intention de la payer ont s'en branlait!! ont nous avait servi avec le sourire jusqu'a ce que la salle soit pratiquement vidée des autres clients.. vers les minuit ont pouvait appercevoir la brigade jeter un oeil inquiet vers notre table de temps en temps.. les serveurs se montraient encore poli mais le sourire large avait laissé la place a des rictus inquiets.. surtout quand ont avaient commandé une bouteille de poire williams pour faire passer tout ça.. le saké offert était de qualité médiocre et.. pouet.. pas alsacien pour rien, même Omar se considérait alsacien vu qu'il le parlait très bien, il avait grandi dans la région et.. alsagérien quoi.... ont se démontait pas.. l'heure du blues avait sonné!!!
Michel : Omar tu tiens debout? ça va? faut assurer hein.. (hihihihi)
Omar : glups.. pouet... t'inquiete je les nique les niagouééééssssssss!!!!!!!
Michel : bon.. Dom.. ready?
MOI : ouep mais comment qu'ont fait ? ont a une bécane et trois gros culs... tu passe devant, tu fais gueuler le machine et ont enfourche?
Michel da!!! t'as tout pigé.. Omar réveille toi putain.. merde toujours pareil.. Omarrrrrr!!!!!! timing là putain!!!!
Omar s'est levé qu'ont avait même pas fini notre bouteille de poire, il se l'est mise en poche et sans nous attendre est allé droit vers la porte en faisant un doigt de trois metre de long a la vieille dame qui devait être la partone et peut-être même la mère de l'autre pédale qui me devait du fric.. (ont étaient pas là par hasard vous l'aurez compris). Michel et moi ont a emboité son pas en oubliant pas de cracher par terre (avec le sourire).. salut les pédés..... avant de se lever de table ont avait jeter tout ce qu'il y avait d'assiettes, de plats, de couverts a terre.. ces tordus ne s'étaient même pas donner la peine de débarrasser après le repas.. ont devait faire peur c'est clair.. salut les cons.. Une fois au dehors, Michel a enfourché sa bécane et paf... il s'est ramassé la gueule.. il était couché sous la yam et ont étaient tous trois déchirés de rire.. ont a soulevé la 500.. Michel s'est remis sur ses pates.. a démarré la machine et ont s'est collé la dessus a trois.. salut les cons.. ont aurait pu mettre le feu encore.. ont y a pas pensé.. les bridés.. c'était leur soir de chance.. clair..

09:15 Écrit par always the sun | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.